Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bossa-normandie

Mes conseils musicaux (3) : la Samba Cançao

1 Octobre 2017 , Rédigé par Miedj Publié dans #Interludes

Comment aborder historiquement la musique brésilienne autour de quelques albums "clés"? Souvent des internautes m'interpellent pour me demander la discographie brésilienne "idéale" ou mes albums brésiliens préférés ou tout du moins ceux que je recommanderais (les deux n'étant pas obligatoirement superposables). Je vais essayer d'y répondre. Après un premier interlude sur le Choro, une second sur la Samba, voici la Samba-Cançao.

La Samba-Cançao a pris de l'importance après la Seconde Guerre mondiale, à la fin des années 1940, et a pratiquement disparu à la fin des années 1960 avec l'émergence de la Bossa Nova. Ce sous-genre de la Samba s'est développé et popularisé grâce à l'introduction de la TSF dans les foyers. 

Comme beaucoup de chansons populaires du monde entier, la Samba-Cançao met l'accent sur les relations amoureuses, généralement sur la perte de l'intérêt de l'amour, la solitude... Le tempo est généralement modéré ou légèrement retard par rapport à la Samba des origines. La première chanson reconnue comme Samba-Cancao est "Linda Flor (Ai yoiô)"composée par le chef d'orchestre Henrique Vogeler (1929, en lien).

Parmi les grands compositeurs, citons Dorival Caymmi (Canções Praieiras - 1954) et Antonio Carlos Jobim à ses débuts (Meus Primeiros Passos E Compassos - 1999). Parmi les grandes interprètes : Emilinha Borba (1992) pour les années 40, Maysa (Convite Para Ouvir Maysa - 1956), Syvia Telles (Caricia - 1957), Doris Monteiro (Doris (1959), Dolores Duran (Canta Para Você Dançar Vol.1 - 1957), Angela Maria (Sucessos de Ontem Na Voz de Hoje - 1956) pour les années 50.

Mes conseils musicaux (3) : de la Samba Cançao à l'ère pré-Bossa Nova

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article