Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bossa-normandie

Focus sur Aquarela do Brasil

1 Mars 2015 , Rédigé par Miedj Publié dans #Interludes

Aquarela do Brasil a été reprise par plusieurs artistes, de Tom Jobim à Frank Sinatra en passant par Pink Martini, Ray conniff et de très nombreux artistes brésiliens tels que Daniela Mercury, Caetano Veloso, Gilberto Gil, Tom Jobim et João Gilberto, pour n’en citer que quelques-uns. Cette chanson, composée par Ary Barroso en 1939, a eu d’abord un accueil plutôt mitigé et n’est devenue vraiment populaire qu’après avoir intégré le film Saludos Amigos de Disney, en 1942.

Il s’agit d’une samba-exaltação au patriotisme très exacerbé, ce qui a attiré des critiques, vu que le Brésil vivait alors sous la dictature de Getúlio Vargas (dictature singulière au cours de laquelle, malgré la restriction des libertés, les droits des travailleurs ont connu d’importantes avancées). Face à cette accusation, la famille de l’auteur a mis en avant que Salada Mista, un morceau composé par Barroso enregistré par Carmen Miranda en 1938, faisait une critique du fascisme. Par ailleurs, les censeurs avaient refusé un passage du texte,Terra de samba e de pandeiro, qui portait, à leurs yeux, des connotations qu’ils estimaient indésirables – l’auteur a heureusement réussi à les faire changer d’avis.

D’autres ont reproché à Barroso d’avoir fait des redondances (meu Brasil brasileiro, « mon Brésil brésilien » et esse coqueiro que dá coco, « ce cocotier qui donne du coco ») et d’avoir employé des mots incompréhensibles pour le grand public (soit celui de l’époque, soit celui d’aujourd’hui), tels que inzoneiro (farceur, malin), merencória (mélancolique) et trigueiro (basané, bistré) – les termes courants seraient brincalhão/malandro, melancólica et moreno.

Malgré ces petites réticences, la chanson est partout le symbole d’un Brésil vibrant et plein de joie de vivre. Je dirais même qu’elle représente le pays aussi bien que l’hymne national (qui a d’ailleurs un texte hermétique pour la plupart des Brésiliens). Le patriotisme qu’elle inspire n’a rien à voir avec un sentiment de supériorité belliqueux ; il s’agit plutôt d’une immense tendresse vis-à-vis de la beauté de la nature et des traditions populaires. Ci-dessous, vous pouvez écouter la très douce version de Toquinho, sur laquelle défilent des images à couper le souffle (en lien).

http://apprendreleportugaisbresilien.blogspot.fr/2013/10/aquarela-do-brasil.html

Quleques reprises célèbres don certaines sont présentes sur en lien sur http://bossa-normandie.over-blog.com/2015/03/aquarela-do-brasil.html

Aquarela do Brasil (1980) - Gal Costa

Os Sambas Que João Gilberto Ama (2009) - João Gilberto

Raízes Do Samba (2000) - Ary Barroso

Senhas (1992) - Adriana Calcanhotto

Fantasia (1992) - Eliane Elias

Brasil (1981) - Caetano Veloso, João Gilberto, Gilberto Gil e Maria Bethânia

Stone Flower (1970) - Antônio Carlos Jobim

Paulistana (1993) - Eliane Elias

Brazilian Classics (2003) - Eliane Elias

Erasmo Carlos e Os Tremendões (1970) - Erasmo Carlos

Aquarela do Brasil (1969) - Elis Regina e Toots Thielemans

Elis, Como e Porque (1969) - Elis Regina

Acústico [A Vivo] (1997) - Gal Costa

Live At The Blue Note [A Vivo] (2008) - Gal Costa

Ao Vivo 100 Apresentacao (1997) - João Bosco

João Gilberto Prado de Oliveira [A Vivo] (1981) - João Gilberto

Live in Montreux (1987) - João Gilberto

Brazil Blues (1962) - Herbie Mann

Os Grandes Sambas Da História Vol.04 (1997)

Uma Mistura Fina (1997) - Roberto Menescal, Wanda Sá e Miéle

Olá Brasil (2002) - Artistas Variados (versionde Pink Martini)

Made In Brazil (1974) - Made In Brazil

Duas Vozes (1984) - Egberto Gismonti e Nana Vasconcelos

O Que Vier Eu Traço (1978) - Baby Consuelo

Curare (1991) - Rosa Passos

Focus sur Aquarela do Brasil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article