Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
bossa-normandie

Ana Carolina (1999) - Ana Carolina

20 Octobre 2013 , Rédigé par Miedj Publié dans #MPB 1990

En 1999, une nouvelle voix s'impose sur le devant de la scène musicale brésilienne, Ana Carolina. Son album éponyme débute avec "Tô Saindo" (en lien) du compositeur Totonho Villeroy, une chanson Pop Rock portée par la voix rauque, puissante, voire "agressive" de la chanteuse, et un accompagnement cuivres/cordes terriblement efficace. Ne parlant pas le portugais, je suis toujours demandé si cette chanson était un hommage aux Beatles (vs HELP). Au niveau vocal, nous sommes loin de chanteuse toute en retenue de la Bossa Nova. Ana Carolina va ensuite alterner des compositions plus "soft". Le deuxième titre percutant de l'album, à savoir "Garganta", également du compositeur Totonho Villeroy, a véritablement lancé sa carrière. Mention spéciale à "A Canção Tocou na Hora Errada" composé par Anna Carolina. Notons que, pour cet album, Ana Carolina s'est entourée de compositeurs très tendance tels que Lulu Santos et Arnaldo Antunes. Plus un hommage reprise à Chico Buarque ("Beatriz") et Tom Jobim avec ("Retrato em Branco e Preto"). Certains critiques reprochent à Ana Carolina son manque de "brasilitude", sa tendance à lorgner vers la variété et d'être devenue au fil de ses albums sa propre caricature. Je peux vous rassurer, il y a pire dans la musique brésilienne (à l'instar de la Variété française ou de la Pop anglaise). Peu connue en France et desservie par une discographie trop peu "world" qui s'est quelque peu liquéfiée au fil des albums, Ana Carolina est un phénomène musical et vocal qui mérite sa place dans l'univers de la MPB. Cet album vaut largement le détour.

http://les-outils-du-bilan-de-competences-en-ligne.over-blog.com/ - 0004 - Ma note : 7/10

Ana Carolina (1999) - Ana Carolina

Ana Carolina (1999) - Ana Carolina

Ana Carolina (1999) - Ana CarolinaAna Carolina (1999) - Ana Carolina

Ana Carolina (1999) - Ana Carolina

Ana Carolina (1999) - Ana Carolina

Partager cet article

Commenter cet article